Rechercher
  • Laurie Amathieu

Le manager-héros est mort, vive l'équipe !

On le dit, on l'entend et on commence à l'écrire...Il a fait son temps le manager-héros, celui grâce à qui tout arrive, celui qui est récompensé par la hiérarchie, celui dont la course à l'égo est plus forte que la performance de l'entité. Il a fait son temps...sur le papier en tout cas car dans la réalité, il est encore bien présent dans les entreprises.



On le connaît, c'est peut-être votre manager actuel ou ça l'a été, celui qui arrive en fin de réunion pour tout résumer et s'attribuer le travail de son équipe ; celui qui va présenter au Comex le projet sur lequel vous avez travaillé ; celui qui s'attribue les mérites.

Il est venu, il a vu, il a vaincu...et c'est normal que ce modèle ait été puissant. Depuis notre enfance, il n'y a qu'un être qui a le pouvoir n'est-ce pas ? La maîtresse a la bonne solution. Les parents ont l'expérience et le pouvoir. Notre modèle même de société est basé sur la puissance et le pouvoir de "celui qui est au-dessus". Cela permet de réguler et il ne faut pas sous-estimer leurs compétences et expériences. Mais ce n'est pas ça qui se joue en ce moment, c'est un réel changement de paradigme.


L'accélération du monde avec les nouvelles technologies font que les organisations évoluent dans un monde Volatile, Imprévisible, Complexe et Ambigü (VUCA World). Les modèles de leadership existants ne sont plus adaptés.


Comment est-il possible de bouger en ne s'adressant qu'à un petit nombre comme le top 20 ou top 150 ?

C'est bien les entités, les équipes qui doivent bouger et être agiles ensemble et en même temps. Le leadership individuel ne suffit plus. La collaboration, la connexion, le lien vont être le nouvel eldorado à atteindre pour les organisations si elles veulent survivre. Les défis du 21e siècle seront surmontés par des équipes collaboratives, qui fonctionnent en transparence, en confiance et qui créent de la valeur ensemble pour elle-même et leurs partenaires. On parle d'un leadership collectif et d'un travail continu sur le lien entre les membres d'une équipe.





Qu'est ce que cela va permettre ?

Bien entendu plus de performance. Le cabinet Deloitte a qualifié la performance organisationnelle de sport d'équipe pour les prochaines années. Et ce n'est pas pour rien.

Les tâches complexes requièrent de haut niveau de collaboration entre les membres d'équipes (naturelles ou transversales).

Mais cela a un impact aussi sur la rétention des talents. Les "talents" restent plus longtemps au sein d'équipes performantes ! Et particulièrement les jeunes talents friands d'innovation collaborative et apprenante.

Sans oublier que de plus en plus, les équipes multiculturelles et à distance se créent et se développent. La connexion est donc bien un enjeu majeur pour les prochaines années.


Comment faire alors pour accompagner ce changement et développer le leadership collectif de votre organisation ?

C'est ici que le coaching d'équipe intervient. Le coaching d'équipe n'est pas du "team building" et n'est pas non plus un coaching de chaque membre de l'équipe. L'objectif majeur du coaching d'équipe est de travailler sur les grains de sable dans la chaussure d'une équipe pour lui permettre d'être plus performante pour elle et ses partenaires. Selon l'objectif demandé et travaillé avec le manager, un coaching d'équipe s'articule autour de la définition de la vision commune de l'équipe, de ses valeurs, de la définition de ses modes de fonctionnement pour atteindre un niveau de performance collectif plus important.


Le Global Team Coaching Institute qualifie le coaching d'équipe ainsi :

"The purpose of team coaching is to enable a team to co-create greater beneficial value with and for all their stakeholders"


Vous vous posez des questions sur votre management d'équipe ?

Cet article soulève des remarques ? N'hésitez plus et contactez-moi !




 

06.27.82.40.09

Formulaire d'abonnement

  • Twitter
  • LinkedIn

©2019 par Be coached and Smile.