Rechercher
  • Laurie Amathieu

Une prise de poste pendant le confinement ?


Le premier jour d’arrivée dans une entreprise fait partie des moments importants dans la vie d’un collaborateur. Stressé ou enthousiaste, c’est le premier « vrai » contact et le premier moment clé d’une expérience collaborateur unique. Les valeurs de l’entreprise, les relations formelles et informelles, les premières informations reçues, l’accueil par les collègues, tout cela participe à l’intégration, la motivation et à ce que le collaborateur dira et ressentira en fin de journée quand on lui posera la question :

« Alors ce premier jour dans ta nouvelle boîte ? »



Avec le confinement, il faut réinventer ces règles, ce rituel en un temps record alors que la situation générale génère anxiété et doute.

Comment bien accueillir un collaborateur dans ces conditions ?

Comme je le mentionnais dans mon précédent article, en vrai, les gars, on n’en sait rien et c’est pas grave (ici). Personne n’a jamais vécu cela donc tout le monde fait au mieux.

En revanche nous pouvons sûrement mutualiser des bonnes pratiques et je vous livre ici des idées partagées avec des RH :

- Echanger en transparence avec le collaborateur sur cette situation particulière.

Il s’agit ici de le rassurer et de lui donner de la visibilité sur le processus d’intégration adapté pour lui en cette période. Il faut que le collaborateur se sente en confiance et partie prenante de ce nouveau dispositif. N’hésitez pas à le solliciter aussi pour ses idées (intelligence collective !) pour faire au mieux et réinventer avec lui vos pratiques d’intégration digitales.


- Partager avant le jour « d’arrivée » du collaborateur des ressources sur l’entreprise. Souvent les départements de Communication Corporate (j’en parle en connaissance de cause :-) ) ou RH ont des présentations existantes / vidéos sur la culture d’entreprise, les valeurs, les activités du groupe, le mot du président…N’hésitez pas à partager ces ressources en amont si elles existent avec vos futurs collaborateurs. Ce peut être le RH ou le manager qui en prend la responsabilité.


- Nommer un parrain. Ce n’est ni le manager, ni une personne de l’équipe directe du collaborateur mais une personne volontaire avec un objectif dédié. Cela peut être ici de parler de la culture de l’entreprise, de la manière dont les relations se font, ce qui se demande ou pas dans cette entreprise. Le parrain idéalement devra être nommé avant le premier jour du collaborateur afin qu’il puisse 1 semaine avant par ex. proposer au futur nouvel arrivant un échange. Ensuite l’idée est que le parrain et le collaborateur aient un échange en visio environ 1X/semaine (il me semble important de pouvoir se voir) pendant la durée du confinement pour répondre aux questions du collaborateur.


- Organiser un petit déjeuner en visio d’accueil du nouveau collaborateur dans l’équipe. C’est au manager d’organiser cela en pensant en amont à animer cette réunion. En effet ce sera certes un moment sympa avec les tasses de café/thé mais il s’agit aussi d’organiser les présentations pour ne pas que ce soit la cacophonie ou le silence. En tant que manager vous pouvez par exemple demander à chacun de se présenter en 2 minutes (nom, prénom, rôle dans l’entreprise, un mot pour vous définir dans l’équipe et votre météo du jour).


- Prévoir des échanges en duo entre le nouvel arrivant et son équipe. Programmez 30min d’échange par personne de l’équipe comme une petite journée d’intégration pour que la première journée du nouvel arrivant soit riches en échanges même en période de confinement.


- Déployer un « fast » coaching de prise de poste. En cette période de confinement la gestion des émotions est le sujet majeur pour appréhender le travail à domicile, avec d’autres personnes dans le foyer, et qui plus est dans une nouvelle entreprise. Le « flash coaching » peut se dérouler ainsi :

o 1 heure de coaching par visio pour le nouvel arrivant avant son premier jour : gestion du stress, de l’attente, des questionnements sur l’entreprise et sur son rôle en période de confinement.

o 1 heure de coaching en visio une semaine après son premier jour d’arrivée pour pouvoir déterminer des actions concrètes à mettre en œuvre désormais.

Vous avez d’autres idées ou bonnes pratiques ?

N’hésitez pas à partager !



06.27.82.40.09

©2019 par Be coached and Smile.